Jour 33 depuis cette chambre 105.

Il a plu toute la journée. Ou presque. Moi qui suis pourtant un pur breton j’avais presque oublié à quel point ouvrir ses volets à 07h du matin et découvrir la grisaille trempée est cette toute première occasion qui vous est offerte de réaliser que c’est bien parti pour que vous soyez sur le cheminLire la suite « Jour 33 depuis cette chambre 105. »

Jour 32 depuis cette chambre 105

Jour 32/ Mercredi 29 avril 2020. 18h01. Ce premier groupe de parole entre chemsexeurs a donc enfin eu lieu. En préambule, et pour qu’il n’y ait pas de malentendu, ce que vous lirai ci-après sont donc toujours les mots de Bilou, les pensées retranscrites de Bilou, l’expérience d’un jour de Bilou, son ressenti, son témoignage,Lire la suite « Jour 32 depuis cette chambre 105 »

Jour 31 depuis cette chambre 105

Jour 31/ 28 avril 2020. 20h19. Bonsoir. Je vous écris du Bois-Joli pour vous dire que ce soir je ne vous écrirai pas. J’ai une vie moi aussi, hein. Mais comme je suis de gauche je partage deux témoignages de chemsexeurs publiés dans le dernier Têtu, en screen-shot même si c’est pas bien de faireLire la suite « Jour 31 depuis cette chambre 105 »

Jour 30 depuis cette chambre 105

Jour 30/ 27 avril 2020. 21h21. Je ne l’avais pas vu ou pas regardé depuis vingt-neuf jours. Il n’était comme pas là, pas ici, pas parmi nous. Pourtant il est beaugosse et je ne suis pas insensible à la non-mocheté mais c’est comme si depuis la fin du premier jour au Bois-Joli j’avais décidé qu’ilLire la suite « Jour 30 depuis cette chambre 105 »

Jours 21,22,23,(pas 24),25,26,27,28 et 29 depuis cette chambre 105

Jours 21 jusqu’au 29ième sans passer par le 24ième qui à la vérité porte le numéro 19 dans ce journal qui défie les lois du temps parce que c’est moi le chef/ Dimanche 26 avril 2020. 21h58. Quand j’ai décidé, le Jour/10, de reprendre tout depuis le début et d’auto-fictionner un peu mes dix premiersLire la suite « Jours 21,22,23,(pas 24),25,26,27,28 et 29 depuis cette chambre 105 »

Jour 20 depuis cette chambre 105

Jour 20/ Vendredi 19 avril 2020. 15h36. Aujourd’hui je suis retourné à cet atelier mené par Manuela autour de la lecture, mon ami Sénèque sous le bras. Dans Les lettres à Lucilius, dont le titre du recueil est « Apprendre à vivre », le gars sûr de Néron-le-pourri-gâté-un-peu-nerveux, dont il était le prof particulier, donne des conseilsLire la suite « Jour 20 depuis cette chambre 105 »

Jour 18 depuis cette chambre 105

Jour 18/ Jeudi 17 avril 2020. 19h51. Aujourd’hui j’étais plutôt chafoin. Déja rien que d’écrire ce mot-là, chafouin, ça me remet de mauvais poil. Chafoin. C’est quoi, ce mot, déjà ? Qui utilise ce mot tout pété ? Bref. J’avais un peu la gueule en biais. Je m’étais couché un peu tard la veille parceLire la suite « Jour 18 depuis cette chambre 105 »

Jour 17 depuis cette chambre 105

Jour17/ Entre le mercredi 16 avril et le jeudi 17 avril 2020. Dans la nuit. Daniel Bevilacqua aka Christophe est mort. Un mec dont le nom se termine par acqua, quand on sait ce qu’il se mettait dans le cornet, c’est tout de même assez cocasse. Au concert auquel j’avais emmené mon fils, Salle Pleyel,Lire la suite « Jour 17 depuis cette chambre 105 »

Jour 16 depuis cette chambre 105

Jour 16/ mercredi 15 avril 2020. 15h45. Yvon m’a offert un peigne. Ça a l’air tout bête mais ça m’a fait un plaisir fou. Yvon est là depuis très longtemps. Lui c’est l’alcool. « -Et toi c’est quoi ? -Le chemsex. -Le quoi ? -Le chemsex. -C’est quoi le came-sex ? -Un truc relou dansLire la suite « Jour 16 depuis cette chambre 105 »